L'historique de l'Estudiantina Envoyer

C'est en 1889 qu'un groupe de cinq amis mélomanes créa une société de musique, "l'Oursin". Le groupe multiplia ses concerts et à diverses reprises donna des auditions très écoutées, notamment à Biarritz. L'Oursin participa à l'inauguration d'Arnaga à Cambo en présence de Sarah Bernhardt. Composé d'hommes généreux, il donna de nombreux concerts au bénéfice des marins de Socoa, des sinistrés de la Martinique et d'oeuvres de charité.

Alors que l'Oursin était devenu très populaire et très actif, il sortit du cadre exclusif de la société de musique par la création d'une vaste association, "l'Amicale Donibandarrak" (l'amicale des luziens), déclarée officiellement en 1906, composée entre autres d'un orphéon, d'équipes de rugby et de pelote. L'Amicale Donibandarrak favorisa l'éclosion d'un groupement de mandolinistes qui, sous la direction de M. Joseph Etcheverrigaray, prit le nom de "l'Estudiantina" et réunit principalement les membres de l'Oursin. (photos 1905)

La guerre 14-18 décima l'Estudiantina qui arrêta complètement ses activités. Ce n'est que vers 1920 que l'amicale reconstitua un groupe musical. Dans l'entre deux guerres, l'Estudiantina, dirigée par messieurs Barthélémy et Charles Hubert, prêta son concours à de nombreuses manifestations de bienfaisance et participa activement à l'animation et à la vie culturelle de la ville.

En 1940, l'Amicale Donibandarrak, fut dissoute par le gouvernement de Vichy.

En 1946, l'amicale laïque est reconstituée et en 1950, la direction de l'Estudiantina est confiée à
M. Albert Kaempf, élève de M. Charles Hubert.
Il la dirige de main de maître durant près de 50 ans, faisant évoluer le répertoire, intégrant plus de musique classique, grâce à de nouveaux instruments, les laudines, et à une école de musique qu'il dirige, secondé par un groupe de bénévoles qui accroît les exigences de la formation. (photo 1953)






M.
José Arrizabalaga lui a succédé en 1996 à la tête de l'orchestre et de l'école de musique. Il a arrêté son acivité de direction à l'été 2015. Son fils, Jean Baptiste Arrizabalaga, issu de l'école de musique de l'Association et professeur de musique lui a succédé.
Actuellement, l'école de musique de l'Estudiantina accueille près de 70 élèves. Les cours sont donnés dans les locaux de l'ancienne école du centre de St Jean de Luz par des bénévoles:  Michel Claudio, Christine Arrieta, Cécile Jadin, Florian Berrouet, Jean Marc Fautous et Magali Thézan. Après cinq à six ans de formation instrumentale, les jeunes musiciens intègrent la formation majeure composée d'environ 30 musiciens. (formation majeure ci-dessous photo 2002)

groupe 2002


Le répertoire de l' Estudiantina

Autrefois l'Estudiantina avait pour vocation de maintenir vivante une musique traditionnelle (fandangos, chants basques) et populaire (pasa-calle, sérénades, pasos).
Puis la technique instrumentale s'améliorant, le répertoire s'élargit à des oeuvres créées par des musiciens italiens de qualité et fidèles à la mandoline comme : Maciocchi, Mezzacapo, Fantanzzi etc. jusqu'à découvrir Vivaldi et ses concerti pour mandolines et guitares.
Aujourd'hui, l'Estudiantina conserve tout ce patrimoine acquis au long du siècle passé, et continue à évoluer, puisant dans le répertoire plus large des musiques contemporaines écrites par Michel Claudio ( un musicien de l'orchestre), Claudio Mandonico, Y. Kuwahara, A.Piazzolla, J.Cardoso... et des musiques de films.